logo secrets du siam white

Ayutthaya – Information guide voyage Thaïlande

Explorez Ayutthaya, la ville historique de Thaïlande, avec notre guide de voyage complet.
Dernière mise à jour : 09/12/21
Ecrit par : Marine Habchi

Ayutthaya est la capitale de la province d’Ayutthaya en Thaïlande.

Elle est située à 76 kilomètres au nord de Bangkok.

La ville est reconnue pour son aspect historique et son mélange d’influence culturelle.  Elle disposait de nombreux canaux, d’où son surnom de Venise. Elle fut la capitale du Siam à son apogée (1350 à 1767) et comptait alors 800 000 habitants contre seulement 60 000, aujourd’hui. La cité connut les règnes de trente trois rois qui furent tous de grands bâtisseurs. À l’époque, les étrangers étaient regroupés par quartier : Indiens, chinois, japonais … mais aussi Portugais, Hollandais et Français.

Au temps de sa gloire, Ayutthaya ne comptait pas moins de 500 temples, trois palais, protégés par 12 km de remparts avec une centaine de portes et 17 fortins répartis aux emplacements stratégiques. 

Le centre et l’agglomération est entièrement ceinturé par trois cours d’eau : le fleuve Chao Phraya, à l’ouest et au sud; la rivière Pa Sak sur le côté est; et enfin, le klong Muang qui relie les deux au nord . 

Ayutthaya possède beaucoup d’atout qui la rende incontournable lors d’un voyage en Thaïlande !

 

Histoire de la ville

La ville est un ancien royaume thaï, fondé en 1350 et disparu en 1767. Ayutthaya fut la capitale du royaume du même nom pendant 417 ans. La cité a gardé un prestige qui lui vaut d’être une étape incontournable pour ceux qui s’intéressent aux vestiges historiques.

Ces derniers sont classés au patrimoine mondial de l’unesco depuis 1991, faisant d’ayutthaya une destination touristique privilégiée, mais soumise aux aléas de la météo en période de mousson. Chaque année à la mi décembre, un festival est organisé en commémoration du passé historique.

Processions, danses traditionnelles et spectacle son et lumière d’une grande qualité. L’agencement des temples bouddhistes : la beauté, la grandeur, la fréquentation diffèrent selon le lieu et le degré de sacralisation du wat considéré.

En revanche, leur construction repose toujours sur le même principe. Ils comportent plusieurs bâtiments indispensables dont voici les principaux.

Chedi : le bâtiment le plus haut du temple. Son dôme est souvent en forme de flèche. Plus le temple est sacré, plus le chedi sera orné de dorures et de belles peintures, voire recouvert d’or pur.
Bot : la structure principale, du wat, toujours de forme rectangulaire.
Sala : C’est un pavillon largement ouvert sur l’extérieur, tant au niveau architectural qu’au niveau spirituel. Ho Main : Souvent bâtie à l’arrière du wat. C’est le crématorium, là où seront brûlés les corps de tous les moines astreints au service du wat.
Kuti : c’est le bâtiment le plus modeste, réservé à la vie des moines.
Ho trai : C’est la bibliothèque du wat.

Par ailleurs, sachez qu’il y aurait plus de 32 000 temples recensés au total en Thaïlande !

Les moines bouddhistes seraient au nombre de 450 000, dont quelques occidentaux comme le bonze hans, ce suisse qui officie au Wat Tam Krabok (à 130 km de Bangkok). Quant aux femmes, elles sont très minoritaires. En effet, les nonnes seraient moins de 10 000. Le machisme thaïlandais est présent également à l’intérieur des monastères puisqu’elles sont écartées des grandes cérémonies religieuses et que leur prestige auprès de la population est bien moindre que celui d’un moine. Si la tunique de ces derniers est orange, celle des nonnes est blanche.

ayuthaya buddha thinkstockphotos jpg

Quand partir à Ayutthaya ?

Les températures moyennes varient de 32 degrés en décembre à 37 degrés en avril.

Les mois les plus pluvieux sont ceux de juillet, août et septembre.

La période idéale pour visiter la ville est celle de décembre à février.

Comment se déplacer à Ayutthaya ?

La ville la plus proche de Ayutthaya est Bangkok. Il existe plusieurs moyens pour se rendre à Ayutthaya depuis la capitale : le bus, le train, le taxi, le mini van et le bateau. Le bus est le moyen le moins cher pour y aller. Il suffit de se rendre à la station Nord des bus de Bangkok à Mo Chit. Il y en a fréquemment (toutes les 20 minutes à peu près). Il y a environ 1h de trajet. Une fois arrivée à la gare routière d’ayutthaya, prenez un tuk tuk pour vous rendre dans le centre ville. Le plus rapide mais le plus cher est le taxi. Vous pourrez négocier votre voyage à 33 euros ( 1200 baht). L’avantage est qu’il vous déposera dans un point choisi et souvent plus près des activités touristiques.

ayutthaya

Se loger

Le rapport qualité prix des petits hôtels d’ayutthaya est moins avantageux qu’à bangkok, surtout pour les chambres climatisées. En ce qui concerne les hôtels haut de gamme, les tarifs sont relativement acceptables. La plupart des guesthouses sont localisées dans le quartier de la vieille ville. : sur la route de ceinture U-Thong (secteur est) ou aux abords de l’avenue Naresuan (secteur nord-est), à proximité du marché de Chao Prom.

 

Que faire à Ayutthaya ?

Pour visiter l’ensemble du site d’Ayutthaya, comptez une bonne journée ! Si vous souhaitez visiter des sites plus excentrés, prévoyez une journée de plus. L’entrée au site historique d’ayutthaya est payante : 220 baht pour un pass. Ce pass vous donnera également accès à 6 temples : Wat Phra Si Sanphet, Wat Maha that, Wat Ratchaburana, Wat Phra Ram, Wat Chaiwatthanaram et Wat Maheyong. Ce pass est valable 30 jours. Il vous permet d’être plus flexible et de prendre votre temps. Certains sites ne sont pas compris dans le pass, il faut compter entre 20 et 50 baht pour l’entrée.

Les horaires des temples sont les suivantes : ouverts tous les jours de 8h à 18h.

Voici une brève description des principaux sites d’intérêt :

Le Chao sam phraya national museumretrace l’histoire de cette région à travers son art d’une incroyable richesse. Il est tout spécialement destiné aux passionnés de vieilles pierres : tout ce qui n’a pas été pillé à Ayutthaya par les bouddhistes de la ville se trouve bel et bien là, et, en particulier, les restes des trésors des Wat ratchaburana et Mahathat.

ayuthaya buddha thinkstockphotos jpg

L’Elephant Royal Kraal : C’est un vaste enclos de bois, le lieu de dressage des éléphants sauvages. De nos jours, ces énormes pieux sont toujours plantés dans le sol de l’arène : c’est assez impressionnant. On peut également assister à la grande mare, c’est là que les éléphants prennent leur bain après leur activité quotidienne en ville.

Le Wat Chai Watthanaram : C’est l’un des plus beaux vestiges historiques de la région. Il évoque par son architecture khmère les temples d’Angkor. Il fût bâti en 1630, en hommage à la mère du 25e roi d’Ayutthaya. à la tombée de la nuit le temple se pare d’illuminations du plus bel effet …

Le Wat Lokayasutharam : Un peu difficile à trouver dans les méandres des ruines mais ce temple n’en reste pas moins un incontournable de la ville. Il est fameux pour son bouddha couché de 37 mètres de long et 8 mètres de haut. Sa tête est placée sur un lotus et les jambes se chevauchent pour montrer les orteils égalisés. Son corps est souvent paré d’une grande étole safran. C’est une image célèbre illustrant bien souvent les articles sur Ayutthaya.

 

Si vous souhaitez avoir plus de conseils,  Les secrets de siam vous accompagne dans l’organisation de vos voyages en Thaïlande. Demandez un devis gratuit dès maintenant.

Commentaires :

0 0 votes
Voter pour cet article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Écrit par : Marine Habchi
Marine, 22 ans, en stage chez Les Secrets du Siam depuis Juin 2021. Joyeuse et déterminée, elle aime créer de nouveau contenu pour nos voyageurs et s'occupe également de la logistique.